Bas les masques

Les chroniques d Olivier Nottale / société / 21/06/2021

Le Premier ministre a notamment annoncé la fin de l’obligation de porter un masque en extérieur, à partir du jeudi 17 juin, ainsi que la levée du couvre-feu, à partir du dimanche 20 juin.
Bas les masques, donc, enfin ceux qui nous avons été mis sur nos visages depuis si longtemps. Pour le reste Jean Castex a fait du Castex Jean !
Un mélange de bon sens avec l’accent du terroir genre gentil tonton et d’intonations martiales genre le père Fouettard n’est pas loin.
Et puis avec ce type de décisions encore faut-il bien comprendre les exceptions à cette mesure. Bon courage en tout cas pour les appliquer.
En extérieur, ce masque sujet de tant de conversations ne restera de rigueur que dans des situations de promiscuité… C’est-à-dire ?
"Les regroupements, les lieux bondés, files d’attentes, marchés..." a précisé Jean Castex.
C’est quoi, un regroupement ? Action de regrouper, de se regrouper ; fait d’être regroupé. Merci monsieur mon dictionnaire, mais nous voilà bien avancés.
Exemple, la fête de la musique !
La levée du couvre-feu l’autre grande annonce de notre surveillant général de l’école La France,  n’empêchera pas le maintien des protocoles sanitaires pour les lieux publics. Les concerts de la fête de la musique devront donc être organisés en extérieur et les participants devront respecter les gestes barrières. Quant aux bars et aux lieux de spectacles, ils appliqueront toujours les jauges en vigueur.
Jean Castex notre guide de la Covid en chef a annoncé la fin du couvre-feu pour dimanche le 20 juin jour d’élection et de fête de la musique légèrement avancée, avec une dizaine de jours d’avance sur le plan de déconfinement initial du gouvernement. Il était auparavant prévu de lever cette mesure le 30 juin, selon le calendrier du gouvernement. Mais il faut reconnaître que face à la multiplication des fêtes sauvages, le couvre-feu à 23 heures avait-t-il encore du sens ?
Nos forces de l’ordre ne peuvent pas tout faire, il était impossible pour quelques agents d’arrêter à 23h 05 300 fêtards déconfinés depuis longtemps.
Alors, devant une mesure impossible à faire respecter autant jeter l’éponge.
Oui, mais, j’en reviens aux regroupements qui font exceptions pour le port du masque et tout le protocole sanitaire, on fait comment pour faire respecter cette mesure ? Des CRS mêlés aux teuffeurs ?
Et puis bien sûr il y a ceux qui crient à l’injustice et je peux les comprendre.
Prenons le cas des organisateurs de concert : La déléguée générale du Syndicat des musiques actuelles, Aurélie Hannedouche, a dénoncé mercredi sur France info "un problème d’équité de traitement" dont seraient victimes les organisateurs de concerts après les annonces du bon père Castex mercredi.
Voilà des extraits de ce qu’elle a déclaré : « Ce qui nous pose le plus souci…




(à suivre…) lundi 21 juin 2021 - 10h20 / 17h15



O.Nottale