Attention restons vigilants

Les chroniques d Olivier Nottale / société / 03/05/2021

Revenons quelques instants sur l’affaire de l’appel du 21 avril 2021.
Pour nous éclairer, nous rafraîchir notre mémoire sélective et pour tout simplement pour nous faire réfléchir j’ai convoqué Denis SIEFFERT et son « édito » daté du 28 avril. Le rédacteur en chef de l’hebdo Politis souffle sur des braises jamais totalement éteintes donc.
Devoir de vigilance tel est le titre de son éditorial, je vous en livre quelques extraits et j’ajoute quelques commentaires.
« Notre inquiétude ne vient pas tant d’un texte qui promet de régler leur compte aux « islamo-gauchistes », et aux « hordes de banlieues », que d’un climat général qui ne rend pas absurde l’hypothèse d’un mauvais coup. » écrit donc Denis SIEFFERT et je l’approuve le fond de l’air pue de plus en plus ne trouver vous pas ?
« Il suffit de relire le récit dramatique que fit, en 1941, Stéphane Zweig de la montée du fascisme en Allemagne et en Autriche pour ne pas avoir envie de rire de cet appel de militaires, aux tentations factieuses, paru le 21 avril dans Valeurs actuelles. À l’époque, de trop rares consciences tentaient de sortir les élites culturelles et politiques de leur aveuglement où l’incrédulité des uns se mêlait à la connivence des autres. Prenons donc aujourd’hui le risque d’être alarmistes à l’excès, plutôt que naïfs ou rigolards devant cette centaine de hauts gradés à la retraite… »
Or, le gouvernement fait preuve d’une étrange atonie. Car, contrairement à ce qui est dit un peu partout, il n’a pas fallu trois jours pour que Florence Parly réagisse (mollement), mais dix. On peine en effet à croire que le cabinet de la ministre de la Défense n’avait pas repéré le brûlot dès sa première parution, le 14 avril, sur le site Place d’armes, bien connu des spécialistes.
Restons vigilants et n’hésitons pas à dire que nous les citoyens de la République française considérons  leur armée comme protectrice et politiquement neutre…




(à suivre…) lundi 3 mai 2021 - 10h20 / 17h15



O.Nottale