When Jazz fades away... Aaron Copland, chapter 2

Melimelomane / musique / 25/04/2021

Après une introduction à 42 cordes (sur un seul et même instrument !), nous retrouvons Aaron Copland entre son retour de France (1924) et l’arrivée de la crise de 29. Dans une amérique en proie à la violence de la prohibition, le jeune compositeur mène quelques dernières explorations du monde et du langage du jazz et se fait le chantre de la nouvelle musique, des Amériques et d’ailleurs, dans toute ses diversités. Un rôle de promoteur et de vulgarisateur, qui vit modestement de sa musique mais n’envisage certianement pas de faire autre chose. Une vie de musicien aussi curieux qu’amical qui est en passe d’en faire une figure incontournable de la musique dans ce qui était encore un peu le "nouveau monde".
A suivre...

La Playlist
  • Arvo Pärt - Für Allina - transcription pour guitare à 42 cordes de et par Pat Metheny - album Road to the Sun - Modern recordings
  • Aaron Copland - Concerto pour piano et orchestre - le compositeur au piano avec le New York Philharmonic dirigé par Leonard Bernstein (1965) - Sony Music
  • Duke Ellington and his Orchestra - Eat St Louis Toodle-Oo, enregistrement du 19-12-1927
  • Aaron Copland - Music for the Theater - Burlesque - New York Chamber Symphony dirigé par Gerard Schwarz - EMI
  • Virgil Thomson - Five Phrases on the Song of Solomon  (n°2 et 4) - Florestan Recital Project - New World Records
  • Carlos Chavez - Sonatine pour violoncelle et piano (mouvements 1 et 2) - Peter Jacobson (violoncelle) et Ming Tsu (piano)
  • Aaron Copland - Dance Symphony - Orchestre Symphonique de Saint-Louis dirigé par Leonard Slatkin - RCA
  • Cab Calloway - Minnie the Moocher - enregistrement du 3/3/1931
Des remarques, propositions, questions... melimelomane@zaclys.net

Diffusion : dimanche 25 avril 2021 à 9h30
Rediffusion : mardi 27 avril à 15h03

Animation et réalisation : Marc Ossorguine
 
Portfolio