DE LA MIGRATION DES OISEAUX MARINS AUX MOUVEMENTS DE LA TERRE

la science s amuse / culture / 10/03/2021

Bonjour et bienvenus à tous et toutes dans cette nouvelle édition de la Science s’amuse, l’émission co produite par Divergence fm et l’Université de Montpellier qui vous emmène en croisière scientifiquedans les laboratoires de l’archipel Muse.

Et pour cette nouvelle étape dans notre voyage nous vous invitons à sortir sur le pont pour profiter du grand large. Contemplez le mouvement des vagues, respirez les embruns, observez les oiseaux marins qui nous accompagnent d’un port à l’autre : goêlands, bien sûr. Mais aussi mouette tridactyle, macareux, mergule nain, ou encore guillemots. Autant d’espèce que notre invité du jour connaît bien puisqu’elle vient de publier dans  la revue Global Change Biology, la plus grande étude jamais entreprise sur la migration des oiseaux marins.

Fruit d’une collaboration entre 25 laboratoires de recherche, ce travail s’intéresse au mouvement migratoire de ces oiseaux en lien avec
le réchauffement climatique et plus précisément aux bénéfices que pourraient avoir sur les oiseaux marins de l’Atlantique Nord le respect des accords de Paris, autrement dit la limitation du réchauffement climatique à 2 degrés.
On en parle donc aujourd’hui avec Manon Clairbaux, chercheuse au centre d’écologie fonctionnelle et évolutive CEFE.
Bonjour Manon.
Avec moi pour mener cette interview la rieuse Aline Périault.

En seconde partie d’émission  nous vous emmenerons au domaine de Restanclière ou Sandrine Baudi et Christel Tiberi de Géoscience Montpellier nous font découvrir un sismomètre.

La Science s’amuse vous avez la carte on embarque.



Diffusion mercredi 10 mars 2021 - 18h30
Rediffusions jeudi 11 mars 2021 - 12h30 / samedi 13 mars 2021 - 18h30



Animation L.Lecherbonnier / A.Periault
Réalisation B.Bertrand