Si j’avais su, j’aurais pas venu

Human Bashing / société / 07/09/2020

Le futur antérieur, je ne vous l’apprends pas, est un temps composé du mode indicatif, qui se construit avec, selon les cas, l’auxiliaire « être » ou l’auxiliaire « avoir » conjugué au futur simple, suivi du participe passé du verbe considéré. Comme vous le savez aussi, le futur antérieur sert à exprimer, entre autres, un fait considéré comme accompli dans le futur d’une manière certaine, bref, vu du présent, un fait inévitable dans le futur.


Ainsi, quand vous vous réveillez le lendemain du baptême de votre petit neveu, entièrement nu, avec un slip féminin sur la tête, couché sur le clic-clac du salon de votre beau-frère, vous pourrez dire, « si j’avais su, je n’aurais pas torché la bouteille de vodka à la santé du curé ». Ou, après vous être fait jetér pour la quarante-troisième fois sur Tinder, « si j’avais pu, j’aurais truqué ma photo en me rajoutant des cheveux ». Il y a aussi, très connu, le « si j’avais su j’aurais pas venu » prononcé par petit Gibus dans la « Guerre des boutons » de Louis Pergaud, qui s’y connaissait en conjugaison des temps, mais vous aurez intuitivement compris que ce n’est pas une forme correcte.


Il me semble que, à l’heure où les écosystèmes s’écroulent, où la pollution augmente, où le capitalisme financier triomphe sur toute la planète, à l’heure où on nous annonce des températures de près de 50 degrés pendant l’été, à l’heure où les espèces animales sont menacées d’une sixième extinction qui s’annonce plus massive que les cinq qui l’ont précédée réunies, bref, à l’heure où les occasions de se réjouir sont, comment dire, légèrement limitées, l’usage du futur antérieur, et même du « si j’avais su j’aurais pas venu » va devenir singulièrement tendance.


Si vous êtes optimiste, vous pourrez toujours vous en tenir, en plus de relier en cuir de vachette élevée au bio les œuvres complètes de Nicolas Hulot, au futur simple, du genre « on fera baisser la consommation d’énergies fossiles », ou « on instaurera des taxes sur les échanges boursiers » ou, plus tendance encore, « on installera des toilettes sèches dans notre maison du Lubéron dès que mamie aura cassé sa pipe ».



Diffusion lundi 7 septembre 2020 - 10h40 / 17h40


Y.Desrichard