La monnaie versus l’argent...

Agora des savoirs / culture / 08/02/2020

L’argent est généralement vécu comme un vecteur de développement de l’individualisme, et donc opposé aux liens sociaux. C’est aussi la critique que lui ont portée certains chefs coutumiers, tel le chef des Hurons Kondiaronk qui a fréquenté des Français à la fin du XVIIe siècle ou l’ethnologue Touiavii, par ailleurs chef des îles Samoa, visitant l’Allemagne au début des années 1920. L’objectif de la présentation est de montrer que, dans le contexte actuel d’effritement et de "liquéfaction" des sociétés, il est possible de faire émerger des pratiques pour re-développer les fondements de ce à quoi sert vraiment la monnaie. Seront discutées des alternatives telles que certains projets de microfinance solidaire, de monnaies locales complémentaires, etc.
Enseignant à l’Institut des Hautes Etudes Internationales et du Développement de Genève, Jean-Michel Servet est Directeur de Recherche CNRS à Triangle (CNRS, ENS Lyon et Univ Lyon 2) et à l’IRD à l’Institut Français de Pondicherry. Economiste engagé, il a travaillé sur la finance, la socio-économie, le financement du développement, l’histoire de la pensée économique et financière et sur la question des biens communs. Son ouvrage le plus récent a été publié en 2018 : L’économie comportementale en question (ECLM). Un ouvrage en son honneur a été publié par ses élèves : Pour une socioéconomie engagée. Monnaie, finance et alternatives.

Diffusion en direct du Centre Rabelais de Montpellier, mercredi 12 février 2020 - 20h00
Rediffusion samedi 8 février 2020 - 14h00