Salut les Aliens ! Les sciences naturelles dans la science-fiction

Agora des savoirs / culture / 02/11/2016

D’où vient la Force des Jedis ? Godzilla est-il un dinosaure géant ? Quelle mutation biologique affecte les X-men ? Glissez-vous dans la peau d’un naturaliste pour mener une enquête scientifique à la découverte des planètes et des extraterrestres de la science-fiction. Entre Star Wars, Dune ou Avatar, vous ne verrez plus les classiques de la science-fiction comme avant !
 Jean-Sébastien Steyer est docteur en paléontologie, chercheur au CNRS, Paléobiodiversité et paléoenvironnements, rattaché au Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris. Il est expert international sur les faunes pangéennes et auteur de La Terre avant les dinosaures, collection « Bibliothèque scientifique » des Éditions Belin, 2009. Il a participé au film de Claude Delhaye La vie avant les dinosaures, produit par CNRS Images, 2011.
Marc Boulay est paléoartiste, sculpteur numérique et creature designer. Il est à l’origine du livre Demain, Les Animaux du Futur aux éditions Belin, dont il est co-auteur avec le paléontologue Sébastien Steyer. Il a participé à de nombreux ouvrages et expositions sur l’évolution de la biodiversité passée et actuelle. Ses modélisations sont également présentes dans des documentaires fiction et films de grand format (relief, Imax).


Pour sa 8e saison, l’Agora des savoirs vous invite à traverser les frontières ! Qu’elle soit physique ou mentale, géographique ou symbolique, la frontière sépare et relie. En science, elle permet de distinguer, de classer, de définir. Elle sert de point de rencontre des peuples et des États. Les frontières ont longtemps permis à l’homme de se distinguer de l’animal, du divin, de l’inhumain, de juger du normal et de l’anormal, de séparer le proche et l’étranger.
Mais les frontières ne sont pas immuables : le progrès des connaissances scientifiques et des savoirs, la longue marche de l’Histoire, les acquis démocratiques et l’avancée des droits et des libertés remettent quotidiennement en cause leur existence, effaçant les unes, redessinant les autres. Les vingt-deux conférences de cette 8e saison illustreront, aux travers de nombreuses disciplines et sous des angles parfois surprenants, ces perpétuels passages et réinventions des frontières.
Le conseil scientifique de l’Agora des savoirs, composé d’une quarantaine d’Universitaires montpelliérains représentant de nombreuses disciplines scientifiques, a cette année encore élaboré une programmation savante et populaire, susceptible d’attiser la curiosité et le goût d’apprendre et de comprendre. Et pour que l’Agora des savoirs s’adresse à un maximum de public, les conférences continuent à être diffusées en direct, sur internet et à la radio.
Des extraterrestres aux robots musiciens, en passant par l’île de Pâques et ses mystères, les cires anatomiques du médecin Louis Auzoux ou le mythe des Arabes nomades dans la littérature orientaliste : autant de questions passionnantes, parfois inattendues, qui vous attendent les mercredis soirs de novembre à mai.