Crac crac et Omar Sharif

Human Bashing / société / 14/06/2021

Tous ceux et toutes celles qui ont vu « Lawrence d’Arabie », le film de David Lean qui mettait en vedette Peter O’Toole et Omar Sharif le savent, le désert, il n’y a rien de plus photogénique. On se souvient que, dans ce film, la première apparition d’Omar Sharif, prince du désert, était filmée dans un très long plan de plusieurs minutes, qui voyait le personnage s’approcher progressivement vers la caméra. Aujourd’hui, dans le même nombre de minutes, on verrait le superhéros et la superhéroïne être séparés par le super méchant, se retrouver exilés sur une planète lointaine avant de revenir, dix ans plus tard, pour sauver in extremis la terre avant de faire crac crac. Bref, aujourd’hui, tout va plus vite.




C’est un peu ce que dit Ibrahim Thiaw, secrétaire exécutif de la Convention des Nations Unies pour la lutte contre la désertification, oui, ça existe. Ce machin dans le machin, comme aurait dit le général de Gaulle, un gars que vous n’avez pas connu mais qui a réellement vécu au XXème siècle, ce machin dans le machin est issu du Sommet de la Terre qui s’était tenu à Rio de Janeiro, Brésil, en 1992, dans le but, comme son nom l’indique, d’éviter que ce soit non pas seulement Omar Sharif, mais la Terre entière qui, dans quelques années, soit désertifiée.




Diffusion lundi 14 juin 2021 - 10h40 / 17h40


Y.Desrichard