Charters de chinois au Bostwana

Human Bashing / société / 31/05/2021

Bon, à mon avis, vu l’âge moyen des auditeurs de cette radio relevé dans les dernières conclusions de l’enquête du CSA, il y a peu de chances qu’il y en est mais, au cas où, je vous préviens, écartez les enfants du poste de radio, d’internet et, si vous êtes en voiture, garez-vous sur le bas-côté et laissez les jouer dehors le temps d’écouter cette chronique. Car je ne viens pas avec de bonnes nouvelles pour ceux et celles qui aiment les éléphants. Or, c’est bien connu, tous les enfants adorent les animaux et, donc, les éléphants. C’est après qu’ils deviennent chasseurs, conduisent des 4/4, s’offrent des safaris au Kenya et mangent de la viande hachée surgelée.




Jusqu’à une date récente, les éléphants d’Afrique, puisque c’est d’eux qu’il s’agit, étaient classés comme « vulnérables » par l’Union internationale pour la conservation de la nature, de son petit nom UICN, chargée de ce genre de chose. Bon, « vulnérables » pour le plus grand mammifère terrestre vivant, ça donnait déjà une bonne idée du rapport de force entre ces géants placides et le petit teigneux toujours énervé dont le nom savant m’échappe pour l’instant, ah oui, homo sapiens.






Diffusion lundi 31 mai 2021 - 10h40 / 17h40



Y.Desrichard