La Russie tire-t-elle les ficelles de nos démocraties ?

Les chroniques d Olivier Nottale / société / 27/05/2019

Dans son éditorial daté du 20 mai 2019 le journal « Le Monde » relaie des révélations fracassantes sur les liens de plus en plus ambigus entre la Russie de Poutine et un certain nombre de partis d’extrême droite européens.
Tout part d’une vidéo montrant le vice-chancelier autrichien membre du FPÖ négociant un soutien financier en échange de contrats publics avec une Russe.
Selon « Le Monde »
« Il est difficile d’imaginer document plus accablant pour un dirigeant politique européen que celui qui a été rendu public, vendredi 17 mai, par des médias allemands : une vidéo de parfaite qualité, datant de 2017, sur laquelle on voit et on entend le futur vice-chancelier autrichien, Heinz-Christian Strache, offrir à une jeune femme qu’il pense liée à un oligarque russe des contrats publics lucratifs en échange d’un soutien financier à son parti. »
Mais ce n’est pas tout, au cours de cette conversation, enregistrée à Ibiza l’île des Baléares connue pour son sens de la fête, à quelques semaines des élections législatives en Autriche, M. Strache discute également de la possibilité pour l’investisseur russe de prendre le contrôle d’un quotidien populaire autrichien afin de soutenir son parti d’extrême droite, le FPÖ, et évoque la stratégie de contrôle des médias du Premier ministre hongrois, Viktor Orban. 
 
« Ces révélations ont provoqué un séisme politique en Autriche. M. Strache a démissionné de ses fonctions de vice-chancelier et de chef de parti. Le chancelier, Sebastian Kurz, a déclaré qu’il ne pouvait plus gouverner en coalition avec le FPÖ et a convoqué de nouvelles élections. »
Mais au-delà des frontières autrichiennes, l’affaire fait aussi des vagues et provoque l’embarras des alliés européens du FPÖ...



(à suivre...) Lundi 27 mai 2019 - 10h20 / 17h15



O.Nottale