Balance ton Printemps des Comédiens

Balance la sauce / société / 09/04/2019

« Au départ, ce serait comme une comédie de Molière, et puis, ça deviendrait n’importe quoi…
Il y aurait un avare avare avare, qui voudrait garder l’argent pour lui, pour les gens comme lui, des hommes blancs. Il y aurait un article de presse, qui ferait la promotion de cette nouvelle garde d’hommes, blancs, et il y aurait un ras-le-bol. Ras-la-patate. Parce que ce ne serait pas la première fois.
On saurait qu’on allait encore nous prendre pour des harpies, celles qui font chier merde putain, jamais contentes. On saurait en même temps qu’on serait en train d’écrire qu’on ne l’aurait pas ce rendez-vous avec ce directeur. On se dirait tant pis. Parce qu’au fond ça faisait trop longtemps qu’on attendait, et qu’on avait bien compris que la non réponse était une réponse, et que ça voulait dire : « Tu ne m’intéresses pas »." ( extrait du texte "La Gueulante")

En mars dernier, en réaction à la programmation du Printemps des comédiens jugée une fois de trop, trop trop trop trop masculine, ainsi qu’à un article de presse publié dans le magasine Lokko et ayant pour titre « Le Printemps des Comédiens gagne des étoiles » . Trois cents femmes artistes, créatrices, metteuses en scène, autrices, actrices, compositrices, techniciennes, comédiennes, circaciennes, chanteuses, réalisatrices, performeuses, chorégraphes, éclairagiste, costumières, danseuses, musiciennes, dramaturge, productrice, marionnettiste et j’en passe. Trois cents femmes artistes donc poussent une gueulante  et forment le collectif: Fucking women fucking

À l’initiative de cette tribune faite de colère, de rage mais aussi d’une grosse dose d’humour, on trouve entre autres, Hélène Soulié metteuse en scène, et qui nous fait le plaisir d’être avec nous aujourd’hui.

A ses côtés Valérie Hernandez, rédactrice en chef du journal Lokko qui a joué un double rôle dans cette histoire à la fois autrice du papier par lequel tout à commencé mais c’est aussi force de proposition pour diffuser ce texte militant des Fucking Woman Fucking.

Avec nous également Dominique Guerrero (réalisatrice) et Carole-Anne Stuber (peintresse et graphiste) référentes du mouvement H/F LR.

L’intégralité du texte "La Gueulante" à lire sur le site de Médiapart: https://blogs.mediapart.fr/fucking-women-fucking/blog/050319/la-gueulante-fucking-women-fucking)




Diffusion mardi 9 avril 2019 - 18h03
Rediffusion mercredi 10 avril 2019 - 12h00


Animation L.Lecherbonnier
Réalisation L.Malléon