A-t-on un deuxième cerveau dans le ventre avec notre microbiote intestinal ?

Agora des savoirs / culture / 27/03/2019

Les découvertes scientifiques en biologie, génomique, médecine, faites depuis un siècle ont révélé la complexité de l’univers microbien et leur nécessité symbiotique à la survie de l’homme, comme le prouvent tous les récents travaux sur le microbiote intestinal.


Considéré parfois comme un « deuxième cerveau », cet ensemble de micro-organismes est propre à chaque individu mais certaines espèces dominantes sont communes à tous pour assurer les fonctions essentielles de barrière, ainsi que des fonctions métaboliques et immunitaires. Sur le plan thérapeutique, les traitements basés sur le microbiote - incluant aussi bien l’utilisation de bactériophages et de probiotiques – commencent à être évalués pour différentes pathologies. La transplantation fécale pour les infections récidivantes à Clostridium difficile en est un modèle précurseur. L’approfondissement du savoir sur notre relation symbiotique au microbiote intestinal tout comme la précarisation des antibiotiques en tant que « bien commun » impliquent un nouveau paradigme « éco-bactérien », que seules des volontés conjointes - scientifique, médicale, politique et citoyenne – rendront possibles.



Jérôme Larché
est médecin interniste et réanimateur médical montpelliérain, très impliqué sur la problématique des infections résistantes aux antibiotiques et sur les solutions à y apporter tant sur le plan professionnel qu’associatif en tant que Président de l’association PHAGESPOIRS.




Diffusion en direct du Centre Rabelais de Montpellier, mercredi 27 mars 2019 - 20h00
Rediffusion samedi 30 mars 2019 - 14h00