Quoi de neuf ? Au PCF avant les Européennes

Quoi de neuf ? / société / 04/03/2019

Avec Jean-Luc Bou, candidat pour le parti communiste aux Européennes, conseiller municipal de la ville de Sète.
 
Jean-Pierre FOUBERT et Olivier NOTTALE sont toujours en route vers la lointaine Bruxelles en passant par Strasbourg.
Au fil de ces proches Européennes, ils rencontrent des députés européens, de farouches défenseurs de l’Europe pas toujours de la même d’ailleurs, et bien sûr, plus l’échéance approche, des candidats déclarés. Pour les listes rien n’est encore vraiment figé.
Rappel : les élections européennes en France se dérouleront le 26 mai 2019 afin d’élire les 79 députés européens représentant notre pays au Parlement européen.
Aujourd’hui cap à gauche avec un représentant du Parti Communiste Français.
A divergence nous avons reçu Nicolas COSSANGE : Conseiller régional de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, secrétaire départemental de l’Hérault du PCF depuis mai 2016 et membre du Conseil national de ce parti.
Avec lui, nous avons parcouru un peu l’histoire de ce mythique Parti ouvrier fondé en 1920 lors du congrès de Tours de la Section française de l’Internationale ouvrière.
Aujourd’hui nous reprenons notre conversation avec Jean-Luc Bou, candidat pour le parti communiste aux Européennes, conseiller municipal de la ville de Sète entre autre.
Cet Aveyronnais, fils d’un ouvrier plâtrier carreleur et d’une mère qui est alors serveuse dans le restaurant familial de ses parents, est fier de ses origines.
Professeur au lycée Joliot-Curie de Sète, il est un pur produit de l’école de la République. De la maternelle de Rieupeyroux, à l’Institut d’études politiques (IEP) de Toulouse et à l’université de Toulouse le Mirail en histoire, Jean-Luc BOU est marié à la Sétoise Catherine POVEDA  professeur agrégée de portugais.
Nul doute que sur le chemin des Européennes, il s’intéresse à notre grande Région, mais aussi au futur de nos villes départementales.
Il dit : « Vous savez à Sète, on descend tous de la montagne (comme moi) ou du bateau (comme ma femme). Si on est tous Sétois, c’est parce que l’on est tous d’ailleurs. »
Nous l’interrogerons sur le drame permanent pour les migrants qui se joue là, chez nous, dans la Méditerranée si belle depuis la plage de la Corniche.
Au menu du jour un peu de tout, comme dans les Tielles !



Diffusion lundi 4 mars 2019 - 18h03
Rediffusion mardi 5 mars 2019 - 12h00


Animation O.Nottale / Jp.Foubert
Réalisation B.Bertrand