Rugby : le décès d’un joueur et les mauvais comptes de la fédé

3 minutes chrono / société / 14/12/2018

« Le joueur de rugby Nicolas Chauvin (Stade Français) est décédé, le décès de trop ? »
Dans un article publié le jeudi 13 décembre 2018 dans le journal, l’Équipe Maxime Raulin écrit :
« Le Stade Français a annoncé mercredi soir le décès de son troisième ligne Espoir, victime lors d’un match d’une fracture cervicale ayant entraîné un arrêt cardiaque et une anoxie cérébrale. »
Le drame s’est déroulé dimanche sur la pelouse du stade Moga de Bègles lors d’une rencontre du Championnat Espoirs entre l’UBB et le Stade Français. À la septième minute de jeu, alors qu’il était en possession du ballon dans une position légèrement fléchie, Nicolas Chauvin a subi un double plaquage, l’entraînant violemment au sol. L’arbitre de la rencontre, Adrien Marbot, a aussitôt arrêté la rencontre. Il a été transféré dans la foulée au CHU Pellegrin de Bordeaux où une fracture de la deuxième cervicale est diagnostiquée. Opéré en urgence (une vis lui est posée), il est plongé dans un coma artificiel.
La mort de Nicolas Chauvin intervient près de quatre mois après celle de Louis Fajfrowski (21 ans), le 10 août, lors d’un match amical entre son club d’Aurillac (Pro D 2) et Rodez (Fédérale 1), lui aussi à la suite d’un plaquage. L’autopsie du corps du trois-quarts centre avait conclu à une mort accidentelle : il était décédé des suites de la violence du choc reçu lors du plaquage (commotion thoracique), ce qui avait entraîné une fibrillation à effet létal et donc un arrêt du coeur. La mort de Nicolas Chauvin est différente. Le choc, très violent, a entraîné une fracture de la deuxième cervicale, qui a elle-même entraîné un arrêt cardiaque et une anoxie cérébrale.
Il serait peut-être temps de revoir certaines règles… Sur et en dehors du terrain
Pendant ce temps-là ou presque à la fédération Française de Rugby :
Le journal Le Monde titre : « Fédération française de rugby : les rémunérations du vice-président posent problème. » …



(à suivre…) Vendredi 14 décembre 2018 - 10h20 / 17h15



O.Nottale