My name is Moore, Roger Moore

24 notes/seconde / musique / 27/06/2018

Roger George Moore est né quelque part à Londres, en octobre 1927, tandis que Sir Roger Moore est mort, au terme d’une carrière et d’une vie bien remplies, en 2017 quelque part en Suisse. Au départ, l’homme se destine plutôt à la carrière des armes, mais un grave accident de voiture en décide autrement, et il commence au théâtre, comme tous les acteurs anglais, avant de jouer dans ses premiers films à la fin des années 40, sans, il faut bien le dire, s’y faire vraiment remarquer.

C’est la télévision qui va le faire accéder à la célébrité, puisqu’il tourne successivement dans trois séries qui sont autant de grands succès : "Ivanhoé", d’abord, d’après Walter Scott, entre 1958 et 1959. "Le saint" ensuite, dont il tournera presque 120 épisodes, entre 1962 et 1969, l’une des plus longues séries produites aux Etats-Unis, dans laquelle il interprète le désinvolte Simon Templar, inspiré des romans de Leslie Charteris.

Mais, en tout cas en France, la série la plus connue est incontestablement "The persuaders", alias "Amicalement vôtre", où il forme un "couple" irrésistible avec Tony Curtis, le tout sur un célèbre générique de John Barry (le reste de la musique est signé Ken Thorne). Pourtant, la série n’aura que 24 épisodes, diffusés pour la première fois entre 1971 et 1972.

C’est grâce à cette célébrité qu’il décroche le rôle de Bond, James Bond, qu’il interprètera à sept reprises, de"Vivre et laisser mourir" (1973) à "Dangereusement vôtre" (1985). On est en droit de préférer ce Bond flegmatique et qui ne se prend pas au sérieux à d’autres, plus pesants, qui l’ont suivi, mais chacun ses goûts.



Diffusion mercredi 27 juin 2018 - 18h30
Rediffusion jeudi 28 juin 2018 - 12h30


Animation Y.Desrichard
Réalisation L.Malléon