Plus de grid girls dans les paddocks !

3 minutes chrono / société / 23/03/2018

Alors que le Championnat du monde de Formule 1 2018 démarre  sa 69e édition avec vingt-et-une courses, dont les retours au calendrier des Grands Prix de France et d’Allemagne et que les pilotes remettent le contact le 25 mars en Australie, pour terminer leur périple le 25 novembre à Abou Dabi. La question qui fait le tour de la planète tourne autour des grid girls !
Liberty Media le patron pour l’image de la F1 envisageait depuis plusieurs semaines de ne plus avoir recours au service de grid girls pour les animations et présentations diverses sur les circuits. Il a été confirmé que celles-ci ne seraient plus présentes en 2018.
Les pilotes militaient pour qu’elles restent et une ancienne d’entre elles était également montée au créneau, expliquant que leurs tâches ne se réduisaient pas à afficher leur beauté dans le paddock.
Néanmoins, Liberty Media a voté en faveur du féminisme, puisque les grid boys n’ont pas fonctionné, et ont préféré arrêter ces opérations plutôt que de continuer à n’utiliser que des femmes pour cela.
"Durant l’année qui vient de s’écouler, nous avons réfléchi à plusieurs choses qui devaient être mises à jour afin de mieux s’accorder avec notre vision de ce grand sport" explique Sean Bratches, le directeur commercial de la Formule 1.
"Bien que l’emploi de grid girls était ancré lors des Grands Prix de Formule 1 depuis plusieurs décennies, nous avons conclu que cette coutume n’est plus en accord avec les valeurs de notre marque et se retrouve en décalage avec les normes de la société moderne. Nous ne pensons pas que cette pratique soit appropriée ou pertinente pour la F1 et ses fans, jeunes et moins jeunes, autour du monde".
Parmi les femmes en vue dans le paddock de F1, Claire Williams …




(à suivre…) vendredi 23 mars 2018 - 10h15 / 17h15


O.Nottale
 
Portfolio