Lalo Schifrin

24 notes/seconde / musique / 02/09/2016

Né à Buenos Aires en 1932, Lalo Schifrin est le fils de Luis Schifrin, un violoniste professionnel. Très jeune, il étudie le piano avec Enrique Barenboim (père du pianiste Daniel Barenboim) puis Andreas Karalis et suit un cursus classique en Argentine. Au début des années 1950, il poursuit sa formation au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris et étudie, entre autres, auprès d’Olivier Messiaen et deCharles Koechlin.

C’est en France qu’il commence sa carrière professionnelle comme pianiste de jazz et arrangeur. Il enregistre quelques disques de « musique latine » pour les disques Vogue ou le label d’Eddie Barclay. Fin des années 1950, de retour en Argentine, Schifrin travaille surtout comme musicien de jazz, avec entre autres, son compatriote Gato Barbieri. Il est embauché par le trompettiste Dizzy Gillespie comme pianiste de son quintette. Schifrin écrit aussi pour Gillespie des pièces ou arrangements pour grandes formations (Gillespiana Suite, The New continent). C’est le début du succès.

Schifrin devient staff arranger pour le label Verve Records (arrangements pour Stan Getz, Count Basie, Sarah Vaughan, Jimmy Smith, Luiz Bonfá, Cal Tjader…). Verve appartient à la Metro-Goldwyn-Mayer et Lalo Schifrin devient vite compositeur pour la MGM. À partir de cette date Schifrin, installé à Hollywood, va écrire un nombre impressionnant de musiques de films ou de séries télévisées, tout en continuant son activité dans le domaine du jazz. Schifrin mène en parallèle une carrière de musicien « classique » comme chef d’orchestre et comme compositeur (Invocations, Concerto pour contrebasse, Concertos pour piano Nos. 1 & 2, Pulsations, Résonances…).
Portfolio