Après Cannes

Cinerama / culture / 31/05/2017

Comme une partie de l’équipe de Cinérama était à Cannes cette année, on en profite pour faire le bilan du festival et on cause de quelques films...

CANNES

On écoutera un résumé sonore de la cérémonie de clôture qui n’était pas la plus passionnante. Aligner des mercis pour tout le monde, c’est rasant.

On discutera aussi des prix qui ont été remis. On n’a pas vu tous les films de la compétition mais tout de même la Palme (qu’on ne pensait pas être pour l’excellent The Square) qui défrise quelques critiques.
Les Cahiers du Cinéma disent du dernier Garrel (aussi à Cannes dans une autre selection) "à quoi reconnaît-on un grand cinéaste en quelques plans ? À sa capacité d’imposer une logique abstraite qui n’a rien à voir avec une logique narrative". Le quasi grand cinéaste peut aussi être reconnu quand il parvient à placer les enjeux de notre monde dans quelques séquences qu’on emporte ensuite dans les discussions entre amis. A ce titre, on recommandera le Grand Prix du jury, le très bon film 120 battements pas minutes de Robin Campillo, qu’on a unanimement aimé à Cinérama, à en pleurer...

LES CHRONIQUES

Rodin (il était à Cannes)

L’Amant Double (il était à Cannes)

The Jane Doe Identity

Conspiracy