• La revue de presse de l’April pour la semaine 02, par Luc, Manu et Nico
  • Aaron Swartz, une perte douloureuse...
  • On ne dit plus neutralité du net, mais neutralité des réseaux !!
  • Les agendas du Libre

Sommaire de la revue de presse de l’April pour la semaine 2

  • [ActuaLitté.com] Vendre des manuels Open source, pour les rendre crédibles
  • [LeJournalduNet] Les 1ers Etats-Généraux de l’Open Source lancés en France
  • [ZDNet.fr] La chaussée des géants du web pavée d’open source
  • [PC INpact] Sur le numérique, le changement selon les Jeunes Socialistes
  • [Politis.fr] Le droit d’auteur nuit gravement
  • [LeJournalduNet] Devra-t-on rendre l’open source obligatoire ?

http://www.april.org/revue-de-presse-de-lapril-pour-la-semaine-2-de-lannee-2013


Wikipédia lance un guide de voyage collaboratif

Suicide d’Aaron Swartz : Une élue américaine présente un texte pour réformer
la loi sur le piratage


Suite au décès d’Aaron Swartz, nous ferons un tour (incomplet) d’horizon du traitement de cette triste nouvelle...

... Un doublage d’un éditorialiste remonté de The Young Turks, Cenk Uygur, visible en VO ici :

http://www.youtube.com/watch?v=SoPgFA5AkUY

Commentaire de Jérémie Zimmermann :

Aaron Swartz, codeur héros de l’accès libre et de la lutte pour les libertés sur Internet, s’est donné la mort deux ans jours pour jour après avoir été arrêté pour avoir downloadé des millions d’articles
scientifiques.

Il a été et demeurera une inpiration pour nous tous, et sa mort doit nous rappeler combien il est important de se lever pour combattre les injustices de ce monde, et combien les causes que nous défendons sont d’importance cruciale et de portée universelle.

Nous penserons à lui jusqu’à la victoire de ce long combat pour une réforme positive du copyright, et bien au dela.

Je suis très triste.

Lire le formidable article de Glenn Greenwald à son sujet, pour les, détails de l’affaire JSTOR, l’acharnement coupable du DoJ et la lâcheté du MIT :

http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2013/jan/12/aaron-swartz-heroism-suicide1

Autre liens :


On ne dit plus neutralité du net, mais neutralité des réseaux !!

Un membre de l’april fait une petite synthese...

Bruxelles annonce la mort d’un Internet identique pour tous

Dans une tribune publiée par Libération, la commissaire Neelie Kroes a confirmé qu’elle ne voyait aucun problème à ce que les FAI proposent des offres "différenciées" d’accès à internet. Ils pourront vendre un accès à un internet bridé, et proposer des options payantes pour débloquer l’accès à certaines applications. Si cette voie se confirme, la neutralité du net sera morte.

Il est clair que nous sommes au coeur d’une guerre économique.

Nous demandions la "neutralité du net", mauvaise traduction de l’article "Network Neutrality, Broadband Discrimination" de Tim Wu au lieu de nous battre pour la "neutralité des réseaux".

Seul (à ma connaissance) Benjamin Bayart avait senti le piège, en lisant peut être le projet de loi de Laraudière :

"Protéger la "neutralité d’Internet", et uniquement ça. C’est l’approche du texte proposé par Laure de La Raudière. Cette approche est bien trop limitée. Il suffit que l’offre commercialisée s’appelle « abonnement data Orange » ou « Orange Connect » et il n’y a plus aucune obligation. Il suffit de dire
« dessert lacté » pour échapper aux contrôles sanitaires obligatoires quand ça s’appelle « yaourt ».

Illustration :

"Aussi, l’article 5 propose d’assurer la transparence sur l’accès à internet en réservant l’appellation « internet » aux seuls accès neutres. Cette nouvelle disposition vise également à inciter les fournisseurs d’accès à internet à fournir le meilleur accès possible, en respectant le principe de neutralité et à un coût raisonnable."

Ce texte en définitive est équivalent aux déclarations de Neelie Kroes.

Certains d’entre nous ont été trop naïfs (j’en fais partie) de croire qu’il suffisait de s’appuyer sur le protocole IP pour défendre la neutralité du réseau/net.

Je viens de relire Tim Wu et je m’aperçois que lui aussi nous avait mis en garde contre cette vision mythologique qui est datée/dépassée pour les applications qui veulent transporter la voix ou la vidéo.

(...)

Et Laurent Chemla d’enfoncer le clou dans son article publié sur fdn : "L’accompagnement
de la révolution numérique : une chance pour la France ?" :

"Or, depuis l’explosion du marché de l’accès à Internet, l’utilisateur final n’a cessé d’être de plus en plus marginalisé : l’asymétrie des débits d’émission et de réception rend illusoire la mise en place de services débutants à très faible coût, et tend à centraliser l’intelligence là où se trouve déjà la puissance financière, et jusqu’à un point dangereux pour les droits fondamentaux et pour les équilibres financiers. La première des atteintes à l’objectif de neutralité est l’asymétrie des débits.

Internet n’est donc neutre ni du point de vue technique, ni du point de vue politique.
Il ne l’a jamais été.".

Un article qui rejoint totalement celui de Benjamin Bayart "Note sur la neutralité des réseaux".

"Un seul point fait unanimité dans le débat : il y a deux volets dans les questions de la neutralité des réseaux. Un volet économique, complexe, où tout le monde s’affronte, et un volet qui touche aux libertés fondamentales, où tout le monde présente un accord, au moins de façade.".

Que faire ?

a) Ne plus se référer à la neutralité du net mais à la neutralité des
réseaux : "Si on parle de neutralité d’Internet, il suffit de changer le nom de l’offre
commerciale pour s’en dédouaner. Si on parle de neutralité des réseaux, on revient
à des notions plus générales, qui sont celles présentes dans le CPCE."

b) Cibler notre stratégie sur les droits fondamentaux pour obtenir une loi qui garantisse la liberté d’expression, la liberté de communication sur le réseau des réseaux (autre définition d’Internet qui n’est plus simplement réduite à IP).

Lire les deux articles référencés (pour moi tout y est).

PS : Christian Paul reprend à son compte la proposition de Chemla sur la fibre optique jusqu’au domicile qui énonce : "Au delà du contrôle des autorités de la concurrence et des télécommunications, la seule réponse pérenne à cette question ne pourra venir que d’un rééquilibrage du flux des données. Or il se trouve que la technologie le permet : la fibre optique
(dans sa version FTTH seulement) permet d’obtenir des débits montants et descendants équivalents, et de très grande capacité.


Fil musical :

pornophonique - gameboy meets lagerfeuer

Bit pop par deux gars de Darmstadt : une "schrammelt" sur ​​sa guitare western, distorsion et wah. L’autre triture sa Gameboy avec LSDJ. Leur album "8-bit Largerfeuer », raconte en huit morceaux de robots tristes, la solitude dans le donjon et des scénarios informatiques autres déchirants.

  • sad robot
  • take me to the bonuslevel because i need an extralife
  • lemmings in love
  • space invaders
  • i want to be a machine
  • 1/2 player game
  • game over
  • rock’n’roll hall of fame

CC by nc sa 3.0 - http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/de/

Une guitare, une gameboy, un c64, zwei typen, morceaux space invaders, lagerfeuergeschrabbel.
gameboygedudel.
auch gesang mit dabei.
lowtech.
lo-fi.
micro.
porn

Composition :

  • Kai Richter : Gitarre, Gesang, C64
  • Felix Heuser : Gameboy

Contact :

Plus d’infos le logiciel Gameboy LSDJ ("Little Sound DJ") :

http://en.wikipedia.org/wiki/Little_Sound_DJ



Animateur(s) :
Gilles Gouget, Pascal Rullier
Réalisation Technique :
Gilles Gouget