Par : Gilles Gouget">Gilles Gouget

Après moult hésitation, je pris la décision de transcrire quand même cette rencontre avec Stupeflip. Car après tout, même dissipés et gouailleurs, c’est pas triste de les avoir au micro. D’autant qu’un bon rire, c’est comme un steack, végétarien ou pas.

Stupeflip Stupeflip, c’est l’truc stupéfiant

Beaucoup d’travail comm’pour un album d’Asterix

Stupeflip Stupeflip, c’est l’truc stupéfiant

ça t’agrippe, ça t’attrape et ça fait pas d’sentiment

Stupeflip Stupeflip, qu’est-ce que c’est qu’ce truc ?

ça t’prend par la croupe et te r’tourne comme une crêpe

C’est l’truc trapu qui prend aux tripes, t’as compris ?

Stupeflip tape comme un type d’venu aigri

ça vient d’nulle par et ça t’file un coup d’barre

ça c’est pour les couches tard qu’ont toujours envie d’boire

C’est cru, ça craque, ça saute et a s’accroît.

Moi c’est stup

Moi c’est flip

chacun sa croix

Eh eh eh, chacun sa croix ! Et à en croire les maigres trois minutes qui en sont restées chez Ardisson après montage, il a du y trouver la sienne, le chasseur d’audimat ! C’est sûr qu’ils sont pas très faciles à interviewer, les Stupeflip. Alors malgré le trop d’joint trop d’vin, malgré les Bontempi, malgré la musique de barré, malgré ce truc de gaga qui t’bousille l’estomac, Divergence ne s’est pas démonté. Voici donc l’interview sans montage ni trucage, avec quelques infos tout de même au milieu des bavardages... C’est à vous de voir...

J’avoue ne pas me souvenir exactement du nom des voix, ça allait un peu vite, alors il se peut que je fasse dire à l’un ce que dit l’autre. Mais qu’à cela ne tienne ! Le CROU parle d’une seule voix et sans ambages ; n’en prendront pas ombrage ? (c’est relou ces rimes !)

Stupeflip : Râle, gémit, rongrogne

G.G :  ?Et nous avons donc dans nos studios trois des membres de Stupeflip. J’ai nommé MC Salo, alias Mister Michel, Stef, alias Casimore, et puis King Ju. Bonsoir ? tous les trois.

MC Salo : Bonsoir mon p’tit lapin !

Stef : Bonsoir Claquemufle.

King Ju : Bonsoir mon p’tit lapin.

G.G : Alors on vous a sur Divergence pour parler ?

King Ju : Bonsoir mon p’tit Gilou !

G.G :  ?eh bien, pour parler de ? Stupeflip. Stupeflip qui s’est formé en 1972 et qui est composé de 894 membres ?

King Ju : Non. Faux.

G.G : Ah.

King Ju : 1972, première erreur du Stup.

G.G : D’accord. Première erreur du Stup.

King Ju : Première ERREUR du Stup.

G.G : Première erreur. Alors comment ça s’est... " groupé ", cette formation ?

Stef : foudmagueul Comment ça s’est goupillé, alors ??

G.G : ...en 2000 ? à Paris ??

Stef : ...c’t’histoire...

MC Salo : Eh bien ! écoutez, Mlle Fiotte...

G.G : voi2fiote Oui ?

MC Salo : ça s’est goupillé, euh ?. Tu veux pas poser une autr’question ?

G.G : insiste Alors comment vous vous êtes rencontrés ?

MC Salo : Oh non ! Mais ça c’est pas intressant ! Laisses les gens un peu rêver ?

Stef : C’était un soir de mai...

MC Salo : ...laisses rêver les gens.

G.G : Alors laissons rêver les gens sur Stupeflip, qui...

King Ju : Voilà. Bonne transition !

G.G : ...qui fait de la musique ?

King Ju : ... à la Michel Drucker, hein ?

G.G : ...et qui ne fume plus d’shit. Alors ça, c’est une chanson qui est pas mal passée sur Divergence...

King Ju : Oui.

G.G : Heu... Est-ce que c’est vrai ?

MC Salo : Que ? C’est pas mal passé sur Divergence ? Oui.

Stef : Y paraît qu’c’est pas mal passé sur Divergence, effectivement, oui.

G.G : Alors vous confirmez, hein ?

King Ju : Ah oui ! on confirme.

Stef : Oui. Ben on sais pas, oui.

MC Salo : Mais ? Je suis en Divergence !

G.G : Et est-ce que c’est vrai que Stupeflip ne fume plus d’shit ?

King Ju : D’après toi mon p’tit lapin ?

G.G : à mon avis vous fumez encore parce que... Je refume, suit Je fume plus. Alors, j’refume, j’fume plus, j’refume, j’fume plus ? on sait plus...

King Ju : T’as le Yin, t’as le Yang.

G.G : Ouais. Voilà : Un coup un peu de Yin, un coup un peu de Yang.

MC Salo : Moi j’ai un truc à dire, c’est que la chanson Je fume plus d’shit est à prendre au premier degré. Euh... J’refume du shit aussi d’ailleurs.

G.G : D’accord.

King Ju : Ben oui. Eh eh eh.

Stef : Donc le message est clair, concis.

G.G : Ceci dit parmi les gens qui chantent haut et fort la substance, vous êtes les premiers, quelque part, à en souligner les... Les effets... j’mont’le son d’mon casque

MC Salo : (crie) Oui ! Tu as raison de monter le volume... (coupure micro)

Stef :...de ta voix.

MC Salo : On vient de me censurer.

G.G : Oui, il faut pas trop crier... parce que ça sature les machines, et les machines ne comprennent plus ?

MC Salo : (hurle) AAAAAAAHHHHHHHH ! ! (paniquenrgie)

G.G : Voilà ! Il a crié !

Stef : Génial ? quel enchanement !?

G.G : C’était un beau cri que ta cagoule n’a pas su...

Stef : ça peut te faire un décrochage...

MC Salo : (laraggamuffin) C’est un beau cri que ta cagoule, c’est un beau cri que ta cagoule, c’est un beau cri que ta cagoule, (tous en choeur) c’est un beau cri que ta cagoule ?

G.G : Alors, le dernier album de Massilia Sound System ?

Stef : Ah ouais, on a adoré !

G.G : Vous avez autant adoré que votre présence sur les récentes Transes Musicales de...

MC Salo : ...Musicales de merde.

G.G : Qui étaient pas super, tu m’disais ?

MC Salo : Non.

G.G : Non. Pourquoi ?

MC Salo : Euh... Pour X raisons, je sais pas ? Paraît qu’la salle était une très bonne salle, mais c’est p’têt’ nous qui étions mauvais, je sais pas.

G.G : Ah.

Stef : ça... ça draine un ensemble de paramètres que tu ne peux pas contrôler.

MC Salo : Ah ! c’est ingérable.

King Ju : Totalement.

Stef : Des fois t’es bon, des fois t’es... c’est un... petit ampli.

MC Salo : Ah ouais ! On avait un son vraiment difficile, en tous cas dans... voilà.

Stef : Voilà c’est...

King Ju : Ouais.

MC Salo : Et puis moi, on m’avait fait une piquouse dans l’cul.

King Ju : Ouais.

Stef : Ouais ben voil.

G.G :  ?un son difficile. C’tait vachement mieux aux Effervescences ?

Stef : Ah oui ! Tu y étais ?

G.G : Hélas non, eh non.

MC Salo : Ah ! C’était beaucoup mieux.

King Ju : On en a discuté avant...

Stef : Ah ouais ! J’t’en ai parlé avant, j’suis con ! (crispe) C’est pas grave.

King Ju : C’était même extraordinaire ! Une prestation...? extraordinaire...

G.G : Les gens ont été...

MC Salo : Oh ! Complètement soufflés.

Stef : Abasourdis.

MC Salo : Abasourdis par une performance, ma foi, forte...

Stef : Spontannée.

King Ju : Ouais.

Stef : Ouais, y’a une espce de...

MC Salo : Un vrai show, quoi.

King Ju : Ouais.

MC Salo : Un professionnalisme de la musique !

Stef : D’ailleurs, on espère nous faire tourner comme des malades...

King Ju : Comme des canassons !

Stef : à hauteur de 80 dates par mois.

King Ju : Voilà, comme des canassons !

Stef : C’qui est inenvisageable.

MC Salo : à base de piqre dans’cul, je tiens à le prciser.

G.G : Ah bon.

MC Salo : Et de remorques de paille de... tu vois... (voix du terroir) Allez les gars descendez. Hop là ! (cataclop, cataclop)

Stef : Et de masseurs podologues.

MC Salo : (cataclop, cataclop) Ah ben non j’veux pas y aller, les gars !

King Ju : Paille et crottin.

MC Salo : Oulala ! Les clowns, dans ma ville !

G.G : Une harmonie qui est forte aussi avec les gens qui s’occupent de votre graphisme. Je crois que ça compte vachement pour vous le...

MC Salo : Non mais c’est nous qui s’occupe d’le graphisme.

G.G : De le...

MC Salo : De le. Moi j’ai fait la pochette par exemple. Tu vois ?

G.G : D’accord.

MC Salo : On prend tout en fait. On prend tout dans la gueule.

G.G : Pourrait-on avoir le secret de la réalisation de cette extraordinaire cagoule, qui surmonte, même en studio de radio, ton visage ?

MC Salo : Tu sais qu’je m’suis branlé d’dans, en fait.

G.G : Ben, ça s’voit, elle est pas très propre, hein ?

Stef : Ah ouais, c’est vrai.

G.G : On dirait les couleurs d’un Hell’s Angel, mais... sur la tête.

King Ju : Voilà.

MC Salo : Ah.

Stef : Alors moi je suis un personnage...

MC Salo : Belle comparaison. Je trouve qu’il y a beaucoup d’humour dans c’que tu racontes.

Stef : Je suis, n’est-ce pas, virgule, un personnage assez poétique...

G.G : Hmm hmm.

MC Salo : Et politique.

Stef : Politique, mouaif, pouf...

King Ju : Tout est politique, tu sais, tout... Tout est art.

Stef : Tout est tard le soir.

King Ju : Tout est tur.

G.G : Tout est dur... On va écouter un extrait de cet album, à bas la hiérarchie... Peut-être un petit commentaire sur ce titre fort évocateur...

MC Salo : Sans commentaire ! Sans commentaire.

G.G : On aura pas l’temps.

MC Salo : Sans aucun commentaire ? à moins qu’MC Salo ou Cadillac ?

G.G : Ou 80, 70.

MC Salo : à moins, à moins qu’il y ait MC Salo qui...

Stef : 70...

G.G : Commentaires.

MC Salo : ...qui ait un commentaire à faire avant la chanson.

King Ju : Moi j’ai envie de dire à bas la tapisserie aussi.

G.G : Bien dit. Top chrono.

MC Salo : N’oubliez pas les boulangeries.

- Mais où vous étiez ? J’vous cherche depuis une heure !

Désolé mais j’étais encore au self. Ils ont un très bon gratin Dauphinois aujourd’hui.

M... Vous m’avez fait perdre une belle occasion de gagner un marché ! !

Et vous m’avez coûté de l’argent ! J’sais pas c’qui m’retiens d’vous foutre la porte.

Vous pouvez pas, désolé. Je suis qu’un simple stagiaire, n’oubliez pas.

C’est tout ce que vous trouvez à dire ?

Ouais. Allez vous faire foutre.

_ À BAS LA HIRARCHIE !

Pour tous les mecs qui sont dans les boites.

Pour tous ceux qu’on les mains moites

Bosses bosses bosses, coco

Écrases toi et mets ton orgueil sur l’porte manteau

Tout le monde y pense, tout l’monde l’oublie

Personne se barre, tout l’monde subit

Alors tu bosses 15 plombes sur un Mc Instoch, c’est moche

Y’a l’boss qu’est vner comme un boche

_ Tu craches dessus, tu stresses, c’est la poisse

Mais tu continues parce qu’y t’faut d’la caillasse

C’est l’vice qui prime, et a t’fout la dprime

Tu veux en parler, mais jamais tu t’exprimes

Tu t’fais prendre pour un con par des gens qu’on dteste

Pay au lance-pierre t’as plus qu’ bouffer les restes.

Harclement moral, ambiance carcrale

_ Tu sais d’tout’faon, la socit elle fonctionne come a, hein. Excuses moi, mais l t’enfonces les portes ouvertes.

_ Ben j’en enfoncerai jusqu’ c’que j’en crve

Comme goldman j’irai au bout d’mes rves

Et mme si la chanson, eh ben elle sert rien

Moi a m’f’ra du bien de gueuler c’refrain ?

rires

G.G : a fait du bien de gueuler des refrains.

MC Salo : On a gueul comme porcs !

G.G : Voil.

King Ju : Aaahh ?.

G.G : Cette hirarchie ?

Stef : Ne m’regardes pas comme a, c’est pas parce que je n’ai pas de masque ou de lunettes qu’tu m’regardes dans les yeux comme a !

G.G : Oh ! Excusez moi.

King Ju : Journaliste gal caca.

G.G : Journaliste gal caca, mais caca de quoi ?

(en ch ?ur) CACA D’AMOUR, CACA DU COEUR ! ! CACA DU ?

G.G : Quel ensemble !! Jean Jacques Goldman, vous le trouvez comment ?

MC Salo : Intressant, intressant.

Stef : Sincrement, sincrement, intressant.

King Ju : Oui.

King Ju : Sduisant.

Stef : la masse.

G.G : Les avis sont partags.

MC Salo : Intressamment vnal, et la masse.

Stef : Oui, oui. Il est vnal et ? on non, la masse.

King Ju : Hol ! On s’gare.

G.G : Les gens disent : la rencontre du hip hop et du punk. Est-ce que vous le revendiquez ?

MC Salo : Non. Parce que le Hip Hop c’est quand mme une culture.

Stef : Hem hm hmrr, tsc tscus.

King Ju : Alors que le punk ?

MC Salo : C’est un peu le Graff, tu vois, la danse, y’a des gens, tu vois, voil, bon. Et c’est ? tu vois ?

King Ju : Punk c’est ?

MC Salo : Punk, hip hop. Oui pourquoi pas, mais ?

King Ju : Dans le son ??

MC Salo : Le hip hop, si tu dis hip hop, la base. HIP HOP, c’est un petit peu, quand mme on va dire, trs respectueux, trs ouvert, trs ? et bon. Punk-Hip hop, je veux bien, mais ? tu vois y’a un problme, l ?

G.G : Les gens disent a, en tout cas ?

King Ju : C’est une formule.

MC Salo : Mais on les emmerde, les gens.

King Ju : C’est une formule ?

MC Salo : On les emmerde ?.

King Ju :  ?bien habile au demeurant, mais ?

MC Salo : On les emmerde ?

King Ju : Mais c’est une formule.

Stef : Les gens disent beaucoup de choses.

MC Salo : Les endives ?

King Ju : Au jambon.

G.G : On voit, au plaisir que tu prends jouer avec les syllabes, que c’est toi qui cris les textes. Alors, euh ? Est-ce que c’est une activit permanente, d’crire ?

MC Salo : Non.

G.G : Ou a te prends, comme a, compulsivement ?

MC Salo : Non, c’est une activit dilettante.

G.G : Lettante.

ah ah

MC Salo : Ah ! Bien !

MC Salo : Je vois qu’on commence se comprendre.

Stef : C’est toujours drle.

Stef : Dillettante. Les tentes de camping.

MC Salo : Diverge !

G.G : Oui, tout l’heure on faisait d’ailleurs une srie de rimes en -ing, on parlait de packaging ? Parce que vous tes packagingus, vous tes markettingus, et l vous faites du promoting, en fait, vous tes alls ?

MC Salo : Non non non non non, j’vais r’mettre les pendules l’heure.

G.G : Vous tes alls Toulouse Bordeaux ?

MC Salo : Nous faisons du colporting.

G.G : Colporting, ah oui, j’avais oubli le ?

MC Salo : Nous avons invent un nouveau terme.

Stef : Tu as colporteur, tu as le colporting ?.

G.G : Voil.

Stef :  ?le marketteur ?

G.G : En fait vous avez fait le tour, Bordeaux, Toulouse, Montpelier Marseille, Lyon ?

MC Salo : Oui oui, a fait des ?

G.G : Histoire d’aller voir un peu ? comment les journalistes ? caca ??

Stef : Sur le terrain, faire un petit peu du street marketting, voir un petit peu comment sont ? o en sont les rayons dans les diffrentes FNAC de chaque ville ?

G.G : Ah oui.

Stef : Les fessing ?

MC Salo : On a brief tous les agents commerciaux de chaque magasin o nos disques sont prsents ?

Stef : On a fait un Brief avec le Staff, et ? puis je crois que ?

King Ju : O nos disques, virgule, sont prsents.

G.G : D’accord ?

Stef : Nous avons ?

King Ju : C’est une action de terrain.

G.G : De terrain.

Stef : Oui, c’est une vraie action de terrain, nous voulons que a marche, nous voulons du pognon !

King Ju : C’est avant tout une force de vente, quoi !

MC Salo : Nous faisons d’abord de la musique pour le pognon, nous tenons la prciser.

King Ju : Et ensuite, pour le pognon.

MC Salo : Et ensuite, le pognon, en troisime vient peut-tre la musique.

G.G : Jamais gratuitement ?

King Ju : Jamais gratuitement.

G.G : Donc, inutile de vous solliciter pour un concert de soutien la survie des ttards en Nouvelle-Guine ?

MC Salo : Oh non ! On prfrerait un truc un peu plus ? Couillu, tu vois ? en soutien aux gens qui sont dans la rue ?

G.G : Ah oui. L, peut-tre, que vous ??

King Ju : Et sans dmago aucune, hein ?

G.G : D’accord.

Stef : Les ttards oui, mais pas en Nlle Guine, quoi.

G.G : Pourquoi ?

 ?

G.G : Non ? Ben d’accord.

Stef : Et puis y’s’portent trs bien l bas, y’m’semble.

G.G : Oui. Oui oui.

King Ju : Dis donc c’est une interview anime, hein ? Vivante. Moi j’trouve.

G.G : N’est-ce pas ? Hein ?

 ?

G.G : Avant qu’on coute un dernier morceau, pour se quitter, parce que le temps tourne ?

Stef : Pour s’quitter ? !

G.G :  ?Oui, pour s’quitter ?

MC Salo : Non non, arrtes !

King Ju : Mais bon dieu t’avais ?

Stef : Sois pas comme a, quoi ?

MC Salo : Tu nous a dit 20 minutes ! Faut pas ? enfin faudrait savoir, merde ?

G.G : Ah ! ben oui. Ben, les 20 minutes se consument plus vite que l’on ne parle. Il nous en reste 5.

King Ju : Bon. Je tiens m’adresser la ville de ? Mon ? Montpellier, c’est a ?

G.G : Oui. Montpellier.

Stef : Ton pellier.

G.G : Ou ton pellier, ou leur pellier, le pellier de tous.

Stef : Votre pellier, les gars ! Faites gaffe votre pellier.

 ?

G.G : Pour parler de ?

MC Salo : Le Crou dbarque dans ta ville, le Crou dbarque dans ta ville mon p’tit lapin. C’est pas bien d’fumer du shit.

G.G : Mais euh, ceux qui n’en fument pas devraient p’tt’ s’y mettre ?

MC Salo : Non.

G.G : Non.

Stef : Non.

G.G : clairez-nous donc sur cette ?

Stef : Faux espoir.

King Ju : Et non, les p’tits jeunes, c’est pas bien d’fumer du shit.

MC Salo : C’est une fausse solution.

Stef : Oui !

MC Salo : Exactement.

Stef : La drogue n’est pas une solution.

King Ju : Non.

MC Salo : L’amour en est une.

G.G : Oui.

King Ju : Le bonheur ?

Stef : Le temps ?.

King Ju : L’amour ?

Stef : Le temps de ?

King Ju : C’est la dcouverte de l’autre ?

Stef : Le temps, c’est du bonheur.

G.G : Hm hm.

MC Salo : Mais la foi s’est perdue dans le foie gras, voil.

G.G : Le bonheur et l’amour de Stupeflip, quand est-ce qu’on va les retrouver sur des scnes hexagonales ?

MC Salo : Euh, euh ? en ? coutes on est pas l pour la promo, hein ?

Stef : Non !

MC Salo : Yyyy’a des gens qui dcident pour nous, de nous faire courir droite et gauche ?

King Ju : On est un peu des canassons, coups de piquouzes dans l’cul, donc nous viendrons certainement Montpellier.

G.G : Oui. .L’anne prochaine.

MC Salo : Nous adorons les concerts, mais nous n’aimons pas les dplacements ? euh ? la paille.

G.G : Ouais, y faut ?. Alors prvoyez un bon lit, on va couter ? Le Crou.

pouffe

G.G : le C.R.O.U., ne pas confondre avec le Crew, ou moins que ce soit la mme chose.

King Ju : Oh, c’est ?

MC Salo : Non non non non, c’est pas ? a a rien voir avec le CREW.

G.G : Ouais, voil, on est dans le ?

MC Salo : Le CROU, crou. Et c’est pas forcement l’quipe, tu vois, c’est le CROU.

G.G : Nous nous quittons sur ce CROU et je vais vous laisser pousser un CRI.

chrkzxfrcr

Stef : Et je m’adresse tous les gens qui veulent faire de la musique et qui voudraient que a marche ; j’pense qu’y’en a un paquet : eh bien coutez bien cette chanson, et ? prenez-en de la graine.

Alors avec un buzz et le Stupeflip crou

Qui t’fracasse la tte base de caiss’claire qui claque

C’est le truc qui prend aux couilles, le Stupeflip Crou

Pinpon, mc salo, Cadillac

Si j’fais d’la musique c’est un p’tit peu pour m’chapper

J’crois qu’c’est c’qui m’plat l’plus la musique c’est c’qu’y a d’mieux

l’poque, j’faisais des loops un peu loups, des trucs sales qui collaient

mais a m’plaisait, des coups comme a

Y’avait personne pour me faire chier pour me dire fais a

Quelqu’un qui m’explique comment qu’elle marche la photocopieuse

J’avais l’truc dans la tte, fallait qu’j’le sorte

Mais y’avait trop d’factures qui rampaient sous ma porte, et je dormais bien ?

_ Alors j’ai trouv du travail mais a m’a pas plu

Relation hypocrite, fausse, pour gagner sa crote

Mais heureusement y’avait le rve, faire de la musique

Faire un truc qui tape, dingue, base de kick

Prendre des p’tits bouts d’trucs et puis les assembler ensemble

Et couter l’rsultat tranquille dans ma chambre

Maint’nnant j’ai sign, et y’en a plein qu’a excite

Mais c’tait a o dcder sans CDD sans avoir fait d’CD

(le reste est chant par Mangu, a troue, l’CROU ! !) |

propos recueillis par Gilles Gouget

P.-S.

Stupeflip sur internet : HTML, ou Flash